Réductions de personnel aux Affaires et à La Presserss


Ajoutée le jeudi 10 novembre 2016

Réductions de personnel aux Affaires et à La Presse Les bouleversements numériques continuent à faire des victimes dans les salles de rédaction du Québec. Les Affaires et La Presse ont annoncé hier une réduction de personnel à leurs employés.

Selon ce qu'a appris La Presse, TC Média doit annoncer ce matin une réorganisation du journal Les Affaires qui verra celui-ci passer de 42 à 28 publications par année.


Une dizaine d'employés ont été avisés hier qu'ils perdraient leur poste aux ventes, à la correction, au graphisme ou à la production de cahiers spéciaux.


L'essentiel de la mise en page de l'édition papier de cette publication économique sera dorénavant réalisé au Centre d'excellence en édition multiplateforme de Transcontinental, un centre de services partagés entre différentes branches de l'entreprise.


La direction de Affaires a confié à ses employés que ces licenciements devraient être compensés par la création d'un nombre de postes similaire dans d'autres divisions, notamment celle de l'organisation d'événements.


Autrefois publié toutes les semaines, Les Affaires a progressivement amputé son nombre de publications, notamment en période estivale, pour réduire ses frais. Il sera maintenant publié toutes les deux semaines, avec quelques numéros additionnels en haute saison, à l'automne.


À La Presse, l'éditeur adjoint Éric Trottier a rencontré hier tous les employés pour leur annoncer la suppression de trois postes à la photo et à la vidéo. Cinq employés surnuméraires à la production et à la vidéo ont aussi appris que leurs services ne seraient plus utilisés après le 31 décembre.


Aide financière réclamée


Transcontinental s'est jointe à la fin septembre à la Coalition pour la pérennité de la presse d'information au Québec, en compagnie du Devoir, de Groupe Capitales Médias et de Hebdos Québec. L'organisme réclame une aide financière temporaire au gouvernement du Québec, notamment sous la forme de crédits d'impôt similaires à ceux accordés à l'industrie du multimédia. La Presse n'en fait pas partie.


Source : affaires.lapresse.ca





Écrire un commentaire

Vous devez vous abonner ou vous connecter afin de pouvoir commenter cette nouvelle.



     Connectez-vous          Abonnez-vous