Rogers : Mises à pied, incertitude et fermeturerss


Ajoutée le samedi 10 décembre 2016

Rogers : Mises à pied, incertitude et fermeture Rogers réduira la diffusion de son magazine Châtelaine et cessera entièrement de publier Loulou.

La majorité des employés des publications francophones du conglomérat torontois ont été mis à pied au Québec. Le magazine Châtelaine verra sa fréquence de publication passer à six exemplaires par année comme c’est le cas pour sa version anglophone. Quant aux journalistes et autres employés de L’actualité, ils sont dans l’incertitude. Le processus de vente du magazine se poursuit. Les employés ont été rencontrés mardi matin. Des négociations sont en cours et on devrait en savoir plus d’ici Noël.


En attendant la confirmation de la transaction, le chef des affaires publiques et communications chez Rogers Media, Karl-Philip Marchand Giguère a affirmé que « les employés de L’actualité continuent de travailler pour la publication jusqu’au 31 décembre ».


L’acheteur potentiel pourrait décider de continuer avec l’équipe actuelle ou de réembaucher seulement une partie de l’équipe.


Rogers a mis en vente ses magazines québécois à la fin du mois de septembre dernier pour se concentrer sur ses publications anglophones, qui doivent quant à elles subir une restructuration.


Pour le magazine Loulou, Rogers aurait discuté avec plusieurs acheteurs potentiels, sans que rien de concluant n’en ressorte.


« Bien que nous soyons ravis que Châtelaine demeure dans notre portefeuille, nous avons dû prendre des décisions difficiles en ce qui a trait à L’actualité et à Loulou, car ces magazines ne s’inscrivent plus dans notre stratégie en matière de contenu », a expliqué Steve Maich, premier vice-président, Contenu et édition numériques chez Rogers Média.


Source : fpjq.org





Écrire un commentaire

Vous devez vous abonner ou vous connecter afin de pouvoir commenter cette nouvelle.



     Connectez-vous          Abonnez-vous